Le réseau SYNLAB apporte des garanties de qualité sur les tests sérologiques utilisés au laboratoire

Chers partenaires, chers confrères, chers collègues,

Voilà maintenant plus de 3 mois que le SARS-CoV-2 (Covid-19) occupe le quotidien des professionnels de santé et des établissements de soins/médico-sociaux, des EHPAD, mais aussi de tous les français. Ce virus a bouleversé nos vies, avec un impact sans précédent sur notre quotidien et notre économie. Nous aimerions tous en sortir au plus vite en protégeant nos patients, résidents et personnels.

Dans ce contexte, au-delà des tests RT-PCR qui permettent d’identifier les patients porteurs du virus, la piste des tests sérologiques a été rapidement évoquée par le gouvernement, voire présentée comme la voie principale de sortie du confinement.

Cette hypothèse énoncée par nos dirigeants politiques nationaux a été très largement relayée par les médias, et reprise par nombre de dirigeants des collectivités territoriales, voire de réseaux d’établissements et d’employeurs de toutes sortes.

Si aujourd’hui les pouvoirs publics reviennent en arrière, en indiquant que la HAS et le CNR évaluent les tests sérologiques et tentent, avec l’ANSM, de freiner l’engouement parfois aveugle de certains, c’est tout autant pour faire prendre conscience des limites de ces tests, que pour s’assurer que nous ne nous trouvions pas dans la situation d’impasse dans laquelle des commandes d’État anglaises et espagnoles se sont engagées.

Sur ce dernier point, il convient toutefois de rappeler que dans le cadre réglementaire actuel, il n’appartient pas aux pouvoirs publics d’autoriser ou d’interdire tel ou tel test (hors des cas d’interdiction de l’ANSM par suite d’une enquête en réacto-vigilance), mais seulement de fixer une exigence de marquage CE-IVD et de réalisation du test dans le cadre du système d’assurance qualité du laboratoire, accrédité selon la norme ISO-15189.

En tant que leader européen du diagnostic médical, SYNLAB prend toute la mesure de son rôle et de ses responsabilités. Ces tests sérologiques ayant été développés en un temps record, il est indispensable d’en tester la performance, au sens large, et d’en connaître les limites avant de s’engager plus avant, ceci, afin de vous éclairer de la façon la plus complète possible sur notre position et celle des LBM constituant notre réseau national, quant au meilleur usage de ces tests comme tout autre test utilisé par le laboratoire.

On distingue aujourd’hui deux types de tests sérologiques :

  • les tests « quantitatifs », réalisés sur sérum par des automates, soit par technique ELISA, soit par simple analyse immunochimique sur nos automates habituels pour d’autres infections bactériennes ou virales ;
  • les tests « rapides, qualitatifs », réalisables sur goutte de sang, mais leurs performances tant en résultat qu’en facilité de lecture nous ont fait préconiser la préférence d’une analyse sur sérum ou plasma.

Pour ce qui est des tests « quantitatifs », quelques sociétés, essentiellement asiatiques, proposent des solutions réalisables sur des automates dédiés. Les grands acteurs Européens et Américains de l’immuno-chimie, que nous utilisons habituellement, prévoient, pour les plus avancés, des livraisons dès fin avril et, pour les moins avancés, à partir de juillet. Toutes ces solutions sont/seront marquées CE-IVD au moment de leur utilisation, ce qui engage/engagera la responsabilité du fournisseur et de son éventuel distributeur.

Ils sont/seront, dans tous les cas, déployés dans le cadre du système d’accréditation ISO-15189 en vigueur dans nos laboratoires, encadrant la portée relative à la réalisation de tests sérologiques, quels qu’ils soient.

Pour ce qui est des tests « rapides », il en est à peu près de même, à la différence qu’ils émanent quasi intégralement d’une multitude de fournisseurs asiatiques (plus de cent tests différents) et de quelques acteurs nationaux ou européens, avec lesquels nous avons peu d’expérience. Ici aussi, tous les tests que nous considérons sont marqués CE-IVD, au moment de leur première évaluation par notre Cellule d’Évaluation (cf. ci-après). Ils sont/seront aussi, dans tous les cas, déployés dans le cadre du système d’accréditation ISO-15189 précité.

Pour mieux appréhender la spécificité, la sensibilité et les recommandations d’utilisation de ces différents tests, nous nous appuyons sur un protocole d’évaluation centralisé, piloté par la Direction Médicale de SYNLAB France (Dr Nicolas Desjardins, Dr Florian Scherrer et Dr Didier Benchetrit) , articulé autour de nos laboratoires effecteurs des tests « quantitatifs » et de la Cellule d’Évaluation implantée dans notre laboratoire SYNLAB Lorraine (Dr Nicolas Desjardins).

Pour cela, nous disposons d’une bibliothèque régulièrement enrichie de plus de 450 sérums de patients hospitalisés et diagnostiqués par RT-PCR COVID-19+ (pris en charge par la Polyclinique de Gentilly à Nancy). Nous avons conservé les sérums de ces patients à J0, J2, J4, J8 et J15 de leur prise en charge, pour apprécier aussi les cinétiques différentes. Nous disposons par ailleurs d’une sérothèque abritant des patients naïfs de périodes pré-épidémie (4ème trimestre 2019 et 1er trimestre 2020).

Forts de ces échantillons, nous testons systématiquement tout nouveau test « rapide » et adressons nos sérums à nos laboratoires effecteurs de tests « quantitatifs ». L’ensemble des données est rassemblé dans notre Cellule d’Évaluation. Nous échangeons par ailleurs avec certains de nos confrères, tout aussi soucieux de déployer la même rigueur dans l’évaluation de ces nouveaux tests.

Ce travail de recueil des données est en place depuis le 20 mars 2020, en lien avec l’ANSM, la Direction Générale de la Santé et le CNRS de Lille. Nos résultats sont transmis aux CNR de Lyon et de Paris. Preuve enfin que ce travail est reconnu, le Conseiller Innovation et Recherche du Président de la République nous a demandé l’accès à nos résultats.

À ce jour, nous avons déjà comparé 6 tests « rapides » et nous en attendons un autre dans les prochains jours. Les résultats pour les premières sérologies « quantitatives » ne sont pas encore suffisamment étayés pour que nous puissions nous prononcer. Pour ce qui est des tests « rapides », ils sont contrastés, mais nous avons pu identifier plusieurs tests offrant plus de 95% de spécificité et une sensibilité comprise entre 90% et 100%. Cependant tous ne sont pas aussi sensibles quand le patient est proche de l’apparition des premiers symptômes. La plupart des tests ne reflètent pas le séquencement et la courbe normalement attendus d’apparition/disparition des IgM et IgG, ce qui limite leur usage pour positionner l’évolution de l’infection du patient sur un axe « temps ». Certains tests sont très satisfaisants sur ce point et ce sont ceux-là dont nous privilégions la commande en priorité.

En conclusion, face à l’empressement de certains de nos confrères, notre retenue a pu être interprétée comme synonyme de lenteur ou de manque de réactivité. Tel n’était bien sûr pas le cas, mais nous voulions être en mesure d’apporter la bonne réponse aux bonnes questions.

Nous disposons aujourd’hui de solutions permettant uniquement de confirmer la génération d’anti-corps spécifiques à cette infection virale. Il n’est pas possible, à date, d’indiquer à quel stade du cycle infectieux se trouve le patient, ni de conclure s’il présente ou pas une immunité protectrice. Aucune conclusion ne pourra non plus être tirée quant à la contagiosité d’un patient sur la base du seul test sérologique. Une RT-PCR sera le plus souvent requise pour les cas de tests sérologiques positifs, afin de mieux cerner les risques pour le patient et autrui. Le test RT-PCR est le seul actuellement qui permet d’affirmer une infection en cours à SARS-Cov-2.

Nous laissons donc chacun des laboratoires de notre réseau national décider ou pas de proposer ces tests sérologiques. Ceux qui le feront utiliseront impérativement des tests « validés » par nos soins et devront totalement éclairer prescripteurs et donneurs d’ordre sur leurs limites et leur bon usage qui seront stipulés dans les prestations de conseil associées à chaque résultat.

Les évaluations évoluant très rapidement, nous ne manquerons pas de vous tenir informés de toute nouvelle information pertinente.

Confraternellement.

La Direction du Laboratoire

Pour la meilleure prise en charge individuelle de vos patients, consultez la newsletter Covid-19 : Covid-19 / PCR et sérologie EN PRATIQUE