Le bilan biologique de surveillance de la contraception hormonale

La contraception hormonale nécessite de réaliser régulièrement un bilan biologique afin de prévenir les contre-indications et le risque cardio-vasculaire.

Quelles sont les contraceptions concernées ?

Les contraceptions hormonales oestroprogestatives  : prise orale de la « pillule », patch transdermique, anneau à application vaginale.

Quelles sont les analyses du bilan ?

Le bilan d’évaluation du risque cardio-vasculaire comporte les dosages suivants :

  • Cholestérol total
  • Triglycérides
  • Glycémie

Le bilan de la prévention du risque est un peu plus « poussé » et propose en plus l’exploration de l’anomalie lipidique :

  • Cholestérol total, cholestérol-HDL, cholestérol-LDL
  • Triglycérides
  • Glycémie

 

Ils sont réalisés sur un échantillon sanguin (prise de sang). Il est impératif d’être à jeun.

Quand réaliser ces bilans ?
  • Avant le début de toute contraception oestroprogestative, pour toutes les femmes. La réalisation de ce bilan initial est d’autant plus importante pour les femmes qui fument et celles qui présentent un antécédent personnel ou familial de maladie métabolique ou thromboembolique.
  • Si la femme présente un antécédent familial de dyslipidémie (valeurs en dehors des normales du cholestérol et/ou triglycérides) elle devra renouveler ce bilan 3 à 6 mois après le début de son traitement).
  • Pendant la contraception hormonale, ce bilan est à renouveler tous les 5 ans lorsque les résultats sont normaux ou en l’absence de faits cliniques ou familiaux nouveaux (ex : variation de poids).